PIVART Henri, Gaston, Léon

 

PIVART Henri, Gaston, Léon, mort pour la France le 5 décembre 1915

 

 

Fils de Lucien Pivard et de feue Georgette, Jeannette Chauveau ; Henri, Gaston, Léon Pivard est né le 8 mars 1888 à Alfortville, Seine. Lors de son recensement par l’autorité militaire il réside à  Orléans, 21 avenue Marceau, canton d’Orléans sud. Sa fiche matricule ne précise pas son signalement, mais indique qu’il possède une solide instruction primaire puisqu’elle lui accorde le niveau 3. Il occupe un emploi peu qualifié d’homme de peine et ne se présente pas devant le conseil de révision qui le classe bon absent et le place dans la 1ère catégorie de la liste. Incorporé au 4ème régiment d’infanterie, à compter du 1er octobre 1909, il se présente au corps le  jour-même. Son service accompli, il passe  dans la réserve le 6 octobre 1911, certificat de bonne conduite accordé.

 

Il connaîtra quelques ennuis mineurs avec la justice, notamment une condamnation par jugement contradictoire du tribunal correctionnel de Saumur, à un jour de prison avec sursis pour coups et blessures, ce  qui dénote un vif tempérament qui fera de lui un soldat valeureux.

 

Le 24 août 1913, il réside à Tremblay-Lès-Gonesse. Rappelé à l’activité par suite du décret présidentiel de mobilisation générale, il arrive au 4ème régiment d’infanterie, le 3 août 1914. Il participe  aux combats de Signeul en août, à la bataille de la Marne en septembre, puis à l’offensive de l’Argonne en 1915. Il est tué à l’ennemi le 5 décembre 1915,à la cote 285 en forêt d’Argonne. (Avis ministériel EK 2375 du 22 décembre 1915).  Au cours de ses campagnes il a été cité deux fois et est décoré de la médaille militaire.

 

Citation à l’ordre de la division n° 35 du 30 décembre 1914.

« Faisant partie d’un détachement chargé d’accompagner les sapeurs du Génie qui allaient reconnaître en plein jour, sous un feu violent, la brèche pratiquée dans le réseau de fils de fer de l’ennemi, s’est fait remarquer par sa bravoure ». Croix de guerre étoile d’argent. JO du 1er novembre page 17182

 

Médaille militaire, décembre 1915

« Soldat courageux et dévoué s’est maintes fois fait remarquer au cours de la campagne par sa belle conduite au feu. Mort glorieusement pour la France le 5 décembre 1915 en Argonne. » Croix de guerre étoile de bronze. Médaille militaire.

 

Henri, Gaston, Léon Pivard est mort le 5 décembre 1915 àla cote 285, dans la forêt de l'Argonne.

Les dessins de presse expriment la fureur des combats livrés dans ce secteur.



Réagir


CAPTCHA