MAVRÉ Louis, Léon

MAVRÉ Louis, Léon, mort pour la France le 3 avril 1915 à Braisne

 

Né le 27 octobre 1879 à Tremblay-lès-Gonesse, Louis, Léon MAVRÉ est ajourné à deux reprises par le Conseil de révision, en 1900 et 1901, pour cause de faiblesse. Il est déclaré bon pour le service en 1902 et classé dans la 1ère partie de la liste du canton de Gonesse. Cheveux noirs, yeux marrons, il ne mesure qu’un 1,60 et serait analphabète selon sa fiche matricule. Il exerce la profession de couvreur et habite Aulnay-lès-Bondy à son retour à la vie civile.

Incorporé au 45e régiment d’infanterie le 14 novembre 1902, il entre dans la disponibilité le 19 septembre 1903, avec en poche son certificat de bonne conduite. Rappelé à l’activité par suite du décret de mobilisation générale, il arrive le 7 août 1914 au 267e régiment d’infanterie. Il monte au front  le 7 décembre 1915, est blessé le 2 avril 1915 à Soupir (Coup de feu dans la main gauche et à l’abdomen). Il décède le lendemain 3 avril 1915 à Braisne, Aisne, des suites de ses  blessures.

Un secours de 150 F. est accordé en mai 1915 à sa veuve.

 

 

la fiche matricule de Léon, Louis Mavré détaille les blessures qui ont frappé Léon, Louis, Marvé, le 3 avril 1915

Journal du 267e régiment d’infanterie

Dimanche 1er avril

Le groupe franc du régiment quitte Guyancourt et va s’installer dans le camp A, près de Châlon le Verger 2 hommes sont blessés par éclat de torpilles à Sapigneul, 2  autres sont  blessés par éclat d’obus dans le quartier de Moscou

Lundi 2 avril

1 caporal est tué au bois de la Marine par éclats d’obus

3 hommes sont blessés par éclat d’obus dans le quartier de Sapigneul

 

Léon, Louis Mavré est blessé le 2 avril 1915 à Soupir. 

(Coup de feu dans la main gauche et à l’abdomen).

Il décède le lendemain 3 avril 1915 à Braisne, Aisne, des suites de ses  blessures.



Réagir


CAPTCHA