LANGLOIS Louis, Victor

LANGLOIS Louis, Victor , mort pour la France le 10 juin 1916

 

Né à Tremblay-Lès-Gonesse le 9 juin 1889, Louis, Victor LANGLOIS est le fils de feu Alphonse, Stanislas LANGLOIS et de Berthe, Augustine THERIEU, domiciliés dans la commune.

 

C’est un brun aux yeux noirs, à la chevelure drue qui descend sur le front. Il mesure un mètre soixante-dix, sait lire et écrire exerce la profession de charretier. Le conseil de révision du canton de Gonesse le classe dans la 1ère catégorie de la liste et il est incorporé, le 4 octobre 1910 au 2e escadron du train des équipages militaires. En 1911, il est muté au 3e escadron du train des équipages militaires, à Constantine.

 

I1 sert en Algérie, du 6 mai 1911 au 25 septembre 1911, puis participe aux opérations menées dans le Maroc occidental, du 26 septembre 1911 au 13 septembre 1912. Certificat de bonne conduite accordé, il entre en disponibilité le 13 septembre 1912, passe dans la réserve de l’armée active le 1er octobre 1912.

 

I1 est rappelé à l’activité par suite du décret présidentiel de mobilisation générale du 1er août 1914. Il arrive le 3 août 1914 au 19e escadron du train, et sert en qualité de conducteur, jusqu’en 1916. I1 décède le 10 juin 1916, dans la Somme, à l’hôpital de l’ancien collège de Montdidier, atteint de méningite tuberculeuse.

 

 

 

Louis, Victor LANGLOIS est  décédé de méningite tuberculeuse, 

le 10 juin 1916, à l'hôpital militaire de Montdidier



Réagir


CAPTCHA