DUCROCQ André, Georges, Alix

DUCROCQ André, Georges, Alix mort pour la France, le 13 août 1916

André, Georges, Alix, DUCROCQ est né le 6 août 1894  à Tremblay les Gonesse où il réside lors de son incorporation. Il exerce la profession de garçon maçon, est classé dans la 5ème catégorie de la liste par le conseil de révision, pour cause de faiblesse, ce qui lui vaudra de servir en qualité d’infirmier. Il est de taille moyenne pour l’époque, 1,64 mètre. Il  a les yeux bleu-clair, un menton à fossette. Il sait lire écrire et compter.

 

Porté disparu, le 6 août 1916 à Maurepas. Il est l’une des victimes de l’épisode le plus sanglant de la guerre, la bataille de la Somme, lancée Le lundi 1er  juillet 1916, à 7h30. Cette gigantesque offensive anglo-française sur la Somme, va se poursuivre jusqu'en novembre 1916. Les alliés en obtiendront un gain dérisoire de 10 km. Le prix en est exorbitant : 400.000 Britanniques tués et blessés ainsi que 200.000 Français et 450.000 Allemands.

Journal de marche du 70e  bataillon de Chasseurs à pied

 

Le journal de son unité rapporte que « dès le matin l’artillerie ennemie bombarde violemment toutes nos positions de 1ère et 2e ligne avec de l’artillerie lourde (105-130-150 et210 mm). Le bombardement se continue avec la même intensité pendant tout le jour, et une partie de la nuit, bouleversant surtout nos lignes de soutien. »

Les infirmiers doivent se porter au secours des nombreux blessés et c’est au cours de l’une de ses missions que disparaît André, Georges, Alix . DUCROCQ, sans doute victime de l’intense pilonnage d’artillerie lourde qui s’abat sur les lignes de son unité.

 

Le ruines de Maurepas attestent la violence des bombardements sous lesquels 

André, Georges, Alix, DUCROCQ a été tué



Réagir


CAPTCHA