BERNARD Fernand, Joseph

 

 

BERNARD Fernand, Joseph, mort pour la France le 16 juillet 1917

 

Né 30 septembre 1896 dans la commune voisine de Villepinte, Fernand Bernard réside à Tremblay-lès-Gonesse, au moment de son incorporation. Il a des cheveux blonds, des yeux noisette, un menton saillant. Il mesure un mètre soixante-neuf et possède un solide niveau d’instruction primaire, il sait lire écrire et compter. Il travaille dans la maçonnerie, en qualité de manœuvre

Inscrit sous le n° 10 de la liste du canton de Gonesse, il est iclassé dans la 1ère partie de la liste, par le Conseil de révision, en 1915. Incorporé à compter du 12 avril 1915, il arrive au 67ème régiment d’infanterie, le jour même. Il n’a pas encore dix-neuf ans. Il est muté au 101ème régiment d’infanterie, le 22 mars 1916, puis au 117ème régiment d’infanterie, le 16 août. Il est  tué à l’ennemi, le 16 juillet 1917, au mont Cornillet, dans la Marne, (avis ministériel du 9 août 1917), rayé des contrôles le 17 juillet 1917.

 

Il a été cité à l’ordre de la 8e division à laquelle appartient le 117ème régiment d’infanterie  « Grenadier d’élite modèle de courage et de dévouement. Le 8 juillet 1917, est sorti sous le feu de l’ennemi chercher un blessé tombé entre les lignes et a réussi à le ramener, après des prodiges de bravoure. Le 14 juillet 1917 s’est élancé avec enthousiasme à l’assaut des tranchées ennemies. Mortellement frappé le lendemain ».

 

Il est décoré à titre posthume de la Croix de guerre avec étoile d’argent. Il repose au carré militaire du cimetière de Tremblay-en-France.

 

 

Sépulture de Fernand, Joseph BERNARD, dans l'ancien carré militaire de Tremblay-en-France. 

Sa dépouille a été transférée en 2014 dans l'osuaire du nouveau carré militaire 

 

 

Journal de Marche et des Opérations du 117e RI

 

JMO du 117e RI, journée du 15 jiullet  1917

12 juillet

Tirs violents de part et d’autre sur batteries

Relève du 2e bataillon par le 3e bataillon dans le quartier Est

Pertes : 1blessé

13 juillet

Lutte intense d’artillerie. Barrage à 0H15 à la suite d’ un combat à la grenade sur la droite du quartier Ouest.

Pertes : 3 tués-9 blessés

14 juillet

Préparation intense d’artillerie lourde et de campagne- A 19h45 action de la Cie de droite du quartier Est sur la tranchée Blonde. Réaction très vive des grenadiers et mitrailleurs ennemis. Quelques allemands tentent d’aborder nos lignes quelques instants après notre coup de main. Ils sont cloués sur place à coups de Fusil Mitrailleur ;

Nuit très agitée. Barrage à 2h10

Pertes : 3 tués 14 blessés

15 juillet

Harcèlement d’artillerie réci-proques et assez vifs sur les premières lignes. Réparation des dégâts du bombardement. Nos sections de mitrailleuses du quartier Est arrosent les Allemands qui attaquent sur le Mont Haut.

 

 

                           Fernand, Joseph BERNARD est tué au combat le 16 juillet 1917, au Mont Cornillet.

 



Réagir


CAPTCHA