Abadie Jules, Pascal,

Abadie Jules, Pascal, mort pour la France le 11 septembre 1914

 

Jules, Pascal Abadie est né à Tremblay-lès-Gonesse le 16 janvier 1887. Il a des yeux bleus, des cheveux noirs, un menton rond. Il est de taille moyenne pour son époque et  mesure un mètre soixante-cinq. Il a effectué son service   militaire du 8 octobre 1908 au 1er octobre 1910 et a été  rappelé à l’activité le 2 août 1914. Il a rejoint alors son régiment, le 67e d’infanterie.

 

Début septembre 1914, le régiment se bat dans la région de Septserges et Monfaucon. Il participe à un mouvement de recul continu, jusqu’au 6 septembre, sans combattre. Arrivé dans la région de Beauzée, il participe à un violent combat au cours auquel le commandant Vente est tué. Au prix de lourdes pertes, le  régiment contient un moment   l’ennemi, mais il est contraint à se replier à nouveau, le 7 septembre.

 

Il s’arrête sur la ligne Marats-la-Grande, Erizé-la-Petite et Erizé-la-Grande où il maintiendra ses positions jusqu’au 13 septembre.

Extrait du Journal de Marche et des Opérations du 67e régiment d’infanterie : Journée du 11 septembre 1914

 

La nuit et la journée se passent sans incident, sauf quelques canonnades.  Le régiment conserve les mêmes dispositions. La 6e compagnie à la disposition du général de brigade détache une section à Rambercourt-aux-Pots puis bientôt ses 4 sections pour couvrir la brigade contre des mouvements ennemis signalés dans la direction de l’ouest.

 À 21 h 30, le régiment est alerté par une vive fusillade entendue dans la vallée de l’Ezrule. Un poste de la 11compagnie vient en effet d’ouvrir le feu contre une colonne assez forte qui traverse Erizé-la-Petite, au même moment les tranchées de la cote 309 subissent un bombardement assez violent d’artillerie lourde ennemie. L’alerte est brève, aucun combat ne s’engage et la nuit se passe sans nouvel incident.

Pertes  :

Tués : 2 (dont Jules, Pascal Abadie, tué au cours  du bombardement.)  Blessés : 3

 

 

 



Réagir


CAPTCHA